ADISHATZ !

Une de nos marraines légendaires nous a quitté dans son Ariège natale, où elle était revenue après ses années de gloire dans le Paris des années 60 à 2000 et dans le monde.

En effet Mady de la Giraudière, peintre « naïve » reconnue mondialement, était une « Marie-Louise » de la première heure. Elle avait posé la première pierre de la MAS de Gratentour, où sa gentillesse et son éternel sourire avaient éclairé cette belle fête. Toujours fidèle, Mady était toujours présente à toutes les manifestations de Marie-Louise.

Son retour à Lavelanet avait ravi le vice-président de la Fondation Marie-Louise, l’incontournable Gilbert Marcerou, et leurs rencontres étaient fréquentes : entre ariégeois, ils se comprenaient mieux.

Des cartes de Noel aux cartes de vœux, Mady approvisionnait la Fondation de dessins ou de peintures de qualité. Pour les 30 ans de l’Association, Mady nous avait offert un tableau de grande taille, rappelant l’histoire de Marie-Louise, ce dernier trône dans la salle du Conseil d’Administration de la Fondation.

Mady était donc un lien permanent avec la Fondation, sa disparition nous laisse un grand vide, mais nous garderons à jamais le beau sourire de Mady, qui était plein de tendresse et d’humanité, qui nous confortait.

Adishatz Mady !

Haut de page

Commentaires non permis.