Marie-Louise à l’heure européenne

SE CANTO est un verbe occitan mais aussi le nom d’un projet de coopération transfrontalière avec l’Espagne. N’ayez craintes, j’arrête là le langage technocratique. Que vient faire Marie-Louise dans un schéma européen ? Ce qu’elle a toujours su faire, c’est-à-dire créer du lien entre les personnes pour porter des projets teintés d’humanisme.
Le mardi 13/03 à Sariñena (Province de l’Aragon en Espagne) Henri BOURRULL (père de résident) et Claude GUISTI (bénévole) ont signé, au nom de la Fondation Marie-Louise, le protocole officialisant le lancement de la partie concrète du projet. Ce jalon important vient récompenser un long mais nécessaire travail collectif visant à structurer la relation avec l’ensemble des partenaires du projet.
Concrètement, en partenariat avec l’association ATADES (gestion d’établissements du médico-social espagnol), ce sont trois thèmes de travail qui ont été choisis : échanges pluridisciplinaires de « bonnes pratiques » entre structures, organisation de groupes de parole pour les familles ( Alzheimer notamment), rôle et influence des parents au sein de la gouvernance.
CAMBON David

cliquez pour voir l’article de LA DEPECHE

Haut de page

Commentaires non permis.