PROJET EUROPEEN SE CANTO PHASE 2

« SE CANTO »

Quel beau nom pour un projet européen transpyrénéen.

En effet, un groupement associatif du Nord Toulousain « socios » en espagnol, (C.B.E. de Bessières, la commune de Pechbonnieu, le Lycée l’Oustal de Montastruc et la Fondation Marie-Louise) et un regroupement espagnol (La Comarca de los Monegros, la faculté de Saragosse et l’association ATADES Huesca) ont scellé un projet européen pour les trois ans à venir.

Marie-Louise a par nature une relation étroite avec l’association ATADES Huesca qui regroupe plus de 500 personnes en situation de handicap.

C’est donc le plus naturellement du monde que les échanges ont commencé entre les deux associations. Ce jeudi, pas moins de 11 délégués espagnols étaient les invités de la Fondation Marie-Louise.

Claude Giusti et Henri Borrull sont les deux chevilles ouvrières de ce projet, côté Marie-Louise. Ils font un travail remarquable qui est une raison de ce succès. Ce jeudi dernier, après une séance plénière dans les deux langues, (ce qui donne beaucoup d’exotisme aux échanges), et afin de travailler le fond du projet, quatre ateliers se sont mis en place dans lesquels chaque représentant professionnel des deux associations a mis un plan de formation et de rencontres en place.

Ces ateliers avaient pour thème (Direction-Médical-Educatif-Projet inclusion dans la société civile) une réunion de synthèse clôtura la journée où le  projet de rencontre a été établi entre les directeurs français et leurs homologues espagnols de ATADES Huesca les 2, 3,4 et 5 juillet à Huesca.

Le lendemain nous sommes passés aux travaux pratiques en visitant tous les établissements de la Fondation, un grand merci aux directeurs et à leurs équipes pour la qualité de l’accueil et la profondeur du travail.

Pour terminer cette première rencontre avec nos amis espagnols, la soirée continua au « Bascala » afin d’écouter le concert de Nadau, qui dans sa langue occitane, une fois encore, mélangea les deux cultures.

Le challenge est parti. Vive l’Europe et surtout vive les échanges professionnels entre les deux équipes.

ROUS Claude

 

Après le mardi 13/03 à Sariñena (Province de l’Aragon en Espagne) et, avec toujours à la manœuvre pour les sujets MARIE-LOUISE du projet SE CANTO nos technocrates à nous Henri BOURRULL (père de résident) et Claude GUISTI (bénévole), se tenait le 10/04 la deuxième phase du lancement officiel des thématiques de travail du projet. Tel est le cadre qu’impose l’Europe dans les projets FEDER ( Fonds Européens de Développement Economique et Régional). La cérémonie était conjointement organisée par le comité du bassin d’emplois du Nord-Est toulousain et la commune de PECHBONNIEU.

Pour la FONDATION MARIE-LOUISE et son président C. ROUS, c’était l’occasion de rappeler l’importance du projet et des sujets qu’il porte pour l’inclusion des personnes différentes. « Cette rencontre avec le monde du médico-social espagnol est une opportunité d’aller confronter nos organisations, d’aller y chercher de bonnes pratiques ». Comme à son habitude, c’est pied au plancher qu’il entamait les discussions avec son homologue de l’association partenaire ATADES. Rendez-vous était pris pour les 19/04 et 20/04, l’histoire pouvait débuter…

CAMBON David

Haut de page

Commentaires non permis.