35 ans de Marie-Louise : une vraie Marraine

Comme tous les ans, le gala Marie-Louise est présidé par une personnalité qui est soit le parrain ou la marraine de cette manifestation.

Cette année, c’est Oristelle Marx qui a eu ce titre unanimement. En effet, Oristelle connait Marie-Louise depuis sa création ; elle était adolescente au collège d’Aucamville et amie avec de nombreux jeunes gratentourois, dont le fameux et fidèle Eric Montamat.

Son talent et ses qualités sportives l’avaient attiré vers le sommet de la gymnastique de très haut niveau. Malheureusement, Oristelle fut victime d’un très grave accident qui l’installa sur un fauteuil roulant. Après un combat et une lutte de vie mémorable entourée par de vrais et forts amis, elle arriva à passer le niveau et se préparer avec force, joie et fermeté à sa nouvelle vie. Celle-ci ne refusa rien, salariée à la Mairie d’Aucamville, elle continua le sport et aujourd’hui, elle est un exemple de joueuse de tennis.

Puis, grâce à un esprit ouvert et surtout responsable de demain, elle fit des démarches afin de parler dignement du handicap.Aujourd’hui, elle fait de très nombreux podiums, afin d’initier sur la prise en charge du handicap dans la société sociale et professionnelle d ‘aujourd’hui. Pour cela, ses cours sont très recherchés et surtout fort utiles. Mais Oristelle resta toujours la même, elle s’intéressa à Marie-Louise en fonction de son temps de liberté. Aujourd’hui à la demande du Conseil d’Administration de la Fondation à Marie-Louise, on lui proposa d’entrer dans la Fondation.

Elle accepta, mais pas uniquement pour le titre : c’est surtout pour porter la bonne parole sur la place du handicap dans la Fondation.

C’est donc tout naturellement qu’elle fut nommée Présidente et Marraine du gala des « 35 de Marie-Louise ». Dans son intervention, sur le podium, simplement mais avec fermeté, elle donna son avis sur l’effort commun que doivent effectuer tous les membres de la société, afin qu’ils intègrent le handicap.

Son arrivée dans la Fondation a été adoptée par tous les membres, qui sont heureux qu’Oristelle apporte son œil aiguisé et son point de vue sur la vie de la Fondation.

De plus, avec Marie-Louise Formation, elle proposera régulièrement des formations sur l’approche du handicap dans les sociétés publiques et privées : un beau challenge.

Quant à sa présidence lors du gala, elle fut appréciée par l’ensemble de l’assistance qui fit une ovation de grande qualité.

Haut de page

Commentaires non permis.