LA FETE DES 35 ANS DE LA FONDATION MARIE-LOUISE

Ce dimanche, le Stade Toulousain a mis gracieusement à disposition sa salle pour la Fondation Marie-Louise, qui a pu fêter ses 35 ans de vie.

Plus de 600 personnes étaient présentes pour se remémorer en gaité, la vie de la Fondation. Cette année, c’est Oristelle Marx qui était la marraine de la fête, Oristelle qui est aujourd’hui une star du tennis sur fauteuil roulant. Avec elle, Claude Onesta toujours fidèle, mais aussi les conseillers municipaux de la ville de Toulouse, Mr Djillali Lahiani et Christophe Alvès, le Maire de Gratentour Patrick Delpech, le vigneron Francis Cassin étaient présents sur le podium, pendant le petit mot du Président, ainsi que Mr Le Député JF Portarrieu.

Le discours du Président de la Fondation Marie-Louise, c’était Merci, à tous ceux qui ont permis la réalisation de la Fondation.Merci à des bénévoles toujours présents : des sociétés fidèles, Airbus, Leclerc, la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole, Groupama, mais aussi du monde du sport, le Stade Toulousain, Toulouse Olympique, T.F.C. ,Le Fénix du hand-ball, du monde de l’art, Orchestre du Capitole, des clubs Lyons et rotariens, mais aussi toutes les communes du Nord Est Toulousain qui entourent Gratentour, Pechbonnieu, Bruguières, Castelginest, Vacquiers, Montberon et St Alban.

Après un long apéritif et de qualité, tout le monde se mit à table pour la viande, le fromage et le gâteau.

Puis, vint le spectacle de qualité préparé par Rocco Fémia dont le thème était « 60 ans de musique de film italien » joué, et parfois chanté par un merveilleux orchestre où la soprano et le baryton eurent un succès sans failles.

Ce spectacle fit l’admiration et le bonheur de l’assistance qui applaudit très longuement, la conclusion de cette belle journée de fête fut des propos plein de douceur et d’amour de Rocco Femia.

« Parler de Marie-Louise, c’est parler de victoires communes », impossible de toutes les mentionner, des victoires qui portent des centaines de bienfaiteurs que nous n’oublierons jamais. Amis, professionnels, artistes, entreprises, médias, sportifs, élus, parlementaires, Ministres, chacun avec sa spécificité a donné les moyens et le courage de préserver et d’arriver jusqu’à nous.

Voilà la réussite de la Fondation.

Marie-Louise n’est pas la culture du « Je » mais celle du « Nous ».

Haut de page

Commentaires non permis.